GHGMP News Releases

Les multiples avantages des traitements du fumier pour les producteurs et pour l'environnement

Indian Head (Saskatchewan), le 23 novembre 2004

Malgré les différences de paysages entre la Colombie-Britannique et l'Île-du-Prince-Édouard, l'injection de fumier peut représenter une option intéressante pour les producteurs de ces deux provinces.

En Colombie-Britannique, la recherche a démontré que plusieurs applications de fumier pendant la longue saison culturale des basses-terres continentales peuvent produire de bonnes cultures fourragères, et ce, sans entraîner d'effets sociaux ou environnementaux négatifs. À l'autre extrémité du pays, les producteurs de l'Île-du-Prince-Édouard profitent d'une recherche qui démontre que l'injection de fumier directement dans la zone racinaire fournit à la culture des éléments nutritifs précieux.

Les projets d'application de fumier font partie d'une série de projets de démonstration financés grâce au Programme d'atténuation des gaz à effet de serre pour l'agriculture canadienne, du gouvernement fédéral. Les rapports régionaux sur ces projets se trouvent sur le site Web, récemment mis à jour, du Conseil canadien de conservation des sols (CCCS) à l'adresse www.soilcc.ca.

Les chercheurs de la Colombie-Britannique sont en train de perfectionner une variante du système d'injection du lisier liquide. Il s'agit d'un outil qui applique le lisier en bandes étroites directement à la surface du sol, et qui permet d'éviter de trop perturber le sol. Le système n'injecte pas le lisier de façon traditionnelle. Cet instrument d'aération ouvre la surface du sol, ce qui permet au lisier de mieux s'y infiltrer. La technique permet de réduire les odeurs et d'optimiser l'utilisation de l'azote.

« Le système d'application du lisier sur les cultures fourragères permet aux producteurs de mieux utiliser le fumier », a déclaré Mme Sandra Traichel, coordonnatrice de l'Abottsford Soil Conservation Authority et coordonnatrice régionale du Programme d'atténuation des gaz à effet de serre pour l'agriculture canadienne, pour le sud de la Colombie-Britannique. « Cette stratégie pourrait être bonne pour la culture, diminuer le coût des intrants, atténuer considérablement l'effet qu'a la manutention du fumier et réduire également les émissions de gaz à effet de serre liées à l'utilisation du fumier. »

Le projet de l'Île-du-Prince-Édouard, qui a été lancé en 2003 et se poursuit jusqu'en 2005, utilise un équipement d'injection monté à l'arrière d'une citerne à fumier standard pour injecter du lisier de porc et de bovin laitier dans le sol. « L'objectif est de démontrer que l'injection de lisier est supérieure à l'application traditionnelle par aéroaspersion », explique M. William McNeill, spécialiste en agriculture de précision et coordonnateur du Programme d'atténuation des gaz à effet de serre pour l'agriculture canadienne, à l'Île-du-Prince-Édouard. « La valeur du système d'injection du lisier réside dans le fait qu'il réduit les pertes d'azote et les odeurs. »

M. McNeill explique que les sites de démonstration seront sous observation pendant toute la durée du projet. « Nous examinons en outre l'aspect économique de l'injection du lisier », ajoute-t-il. « Cet équipement représente un investissement important, mais nous évaluerons les gains potentiels liés à l'augmentation du rendement et à la diminution des besoins en engrais, de même que la possibilité que plusieurs producteurs en partagent la propriété », conclut M. MacNeill.

Le Programme d'atténuation des gaz à effet de serre pour l'agriculture canadienne appuie un large éventail de projets au Canada en vue de promouvoir la sensibilisation aux méthodes agricoles qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre. Le CCCS administre le volet du secteur visant la gestion des sols et des nutriments dans le cadre du programme. Pour obtenir un complément d'information sur les activités du Conseil, visitez le site Web du CCCS à l'adresse www.soilcc.ca.


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

William MacNeill
Coordonnateur régional pour l'Île-du-Prince-Édouard du Programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour le secteur canadien de l'agriculture
Téléphone : (902) 859-3126

Sandra Traichel
Coordonnatrice régionale pour le sud de la Colombie-Britannique du Programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour le secteur canadien de l'agriculture
Téléphone : (604) 556-37328

Doug McKell, P.Ag.
Directeur exécutif, CCCS
Téléphone : (306) 695-4212
Courriel : info@soilcc.ca